ACH003330341.1363924613.320x320Par Mathieu T

France. 1917. La guerre contre l’Allemagne s’embourbe dans les tranchées et les morts se comptent par centaines de milliers. Au parlement, le gouvernement de Joseph Caillaux et les partisans de Georges Clemenceau s’affrontent. Ce dernier apprend qu’un document incriminant le pouvoir en place est tombé entre les mains d’une petite fripouille nommée Hector Casella. Il engage alors l’ancien journaliste Silas Corey pour le retrouver. Mais l’ombre du grand espion allemand Aquila se profile à l’horizon.

Canne-épée, 2e Bureau, écoutes téléphoniques, encre sympathique, nous sommes en plein récit d’espionnage, mais planté dans un décor extraordinaire, celui du Paris de la Première Guerre mondiale. Au volant, Silas Corey, flambeur lucide, très Sherlock Holmes de Guy Ritchie, à la morale élastique mais au patriotisme indéfectible, création du prolifique Fabien Nury (Il était une fois en France, chez Glénat).

Nury, je crois, tente avec ce dyptique de créer un personnage fort, bien entouré (son assistant annamite, son ancienne flamme pilote d’avion), afin de lancer une série qui rivalisera avec les héros tels que Largo Winch, XIII, Le Scorpion, etc. On sent qu’il a voulu mettre en place une structure, un monde, qui lui servira ultérieurement.

Son projet est réussi dans une certaine mesure. D’abord, le jumelage avec le dessinateur Pierre Alary (Belladone chez Soleil) est parfait. Alary, dans une style qui rappelle parfois celui de Thierry Robin, campe ses protagonistes stylisés dans un Paris élégant, multipliant les détails et donnant une touche historique à l’ensemble. D’ailleurs, j’ai bien aimé ses scènes de guerre.

L’emballage réaliste du scénario est fascinant surtout si, comme moi, vous connaissez peu la Première Guerre mondiale (maudits Douze Salopards !). L’ensemble tient la route, mais aurait mérité une finale plus en finesse et moins pétaradante où le cerveau aurait pris le dessus sur la main qui tient le fusil. Le deuxième tome en ressort un peu affaibli.

Un bon début.

8/10

Silas Corey Le Réseau Aquila

Auteurs : Fabien Nury (scénario) Pierre Alary (Dessins)

Éditeur : Glénat 2013 

Advertisements