Mots-clés

, , , , , , ,

Par Danyrou

a-Nueve-couvSaviez-vous que le 24 août 1944, les premiers soldats à entrer dans Paris la veille de sa libération n’étaient pas américains, ni français, ni britanniques, mais bien… espagnols? Cette histoire singulière nous est raconté par Paco Roca, l’un des artistes les plus réputés de la nouvelle vague de la bande dessinée espagnole.

Comme pour ses œuvres précédentes, La Nueve est un récit engagé et bien ancré dans l’histoire ibérique. Ce pavé de plus de 300 pages nous raconte l’épopée méconnue des républicains ayant combattu les phalangistes du général Franco durant la guerre civile et ayant fui l’Espagne lors de la victoire fasciste de 1939. L’auteur illustre le parcours incroyable de ces exilés, mal reçus en Algérie française, internés dans des camps de réfugiés, contraints en 1940 aux travaux forcés par l’administration coloniale vichyste et enfin libérés par les Américains en 1942. Dès leur liberté retrouvée, les anciens combattants républicains n’auront qu’un seul réflexe : s’enrôler dans les troupes des Forces françaises libres du général de Gaulle. C’est ainsi que ces hommes au sang chaud pressés d’en découdre avec le fascisme nazi et franquiste formeront La Nueve,  une compagnie composée à 90 % d’Espagnols et intégrée à la deuxième division blindée du général Leclerc. Ils deviendront, grâce à leur expérience des combats, le fer de lance de cette division mythique lors de la libération de la France.

NUEVE_Gabarit_cs6_FolandStaple.indd

La Nueve telle que nous la raconte Roca, c’est surtout l’aventure de Miguel Ruiz, ancien héros de guerre bourru, retiré dans une petite ville française où il vit discrètement sans famille. Le récit est divisé en deux volets qui s’alternent. Dans un premier temps, illustré en noir et blanc, on voit Paco qui interview l’ancien républicain. Il est d’abord réticent à raconter ses histoires, mais décide malgré tout de se livrer petit à petit à l’auteur. Ces entrevues auraient pu être facilement ennuyantes, brisant le rythme avec l’autre volet du récit, soit les souvenirs de Miguel remplis d’action et illustrés en couleur. Que non et étonnamment, on s’attache davantage au Miguel interviewé qu’au Miguel jeune combattant. J’ai beaucoup aimé aussi le personnage d’Albert qui découvre que son voisin est un héros et qui se joint avec ses enfants aux rencontres entre Paco et Miguel; il ne cessera de s’étonner de toute la vie de cet homme qu’il croit connaitre depuis toujours, de ce guerrier qui marchera fièrement la tête droite, assoiffé de liberté, vers la libération de la France, en rêvant de faire la même chose pour l’Espagne.

Toutefois, c’est la déception. En effet, comme de nombreux de ses compatriotes, Miguel croit au début de son aventure qu’en se battant aux côtés des alliés, une fois Hitler et Mussolini à terre, ils entreraient triomphalement en Espagne et se vengeraient de Franco. Toutefois, il comprendra rapidement que l’Espagne n’est pas dans les plans de Churchill, Roosevelt et de Gaulle.

nueve_paris

 

 

 

 

La Nueve est un livre qui se dévore d’un trait malgré ses nombreuses pages. La ligne claire et les compositions graphiques aérées aident grandement à la lecture. Le récit est bien construit. Les chevauchements entre le présent et les souvenirs de Miguel sont fluides. Paco Roca nous fait découvrir tout un aspect méconnu de l’histoire de la Seconde Guerre mondiale. Les mémoires publiées du capitaine Dronne – l’officier responsable de la compagnie — étaient presque la seule source d’information sur ces hommes.

nueve2

 

 

 

 

D’ailleurs, les témoins sont presque tous disparus. Sur les 160 membres originaux de « La Nueve », il n’en restait que 16 à la fin de la guerre. Ce qui retient mon attention dans ce roman graphique est que l’on assiste avec émotion à une véritable transmission de mémoire. Miguel Ruiz, dans un ultime témoignage en se confiant à Paco Roca, lègue un héritage inestimable aux générations futures afin que ses compagnons et lui ne sombrent pas dans l’oubli.

7.5/10

La Nueve assure la sécurité personnelle du Générale De Gaulle sur les Champs Élysées le 26 août 1944.

La Nueve assure la sécurité personnelle du Générale De Gaulle sur les Champs Élysées le 26 août 1944.

Titre: La Nueve

Auteur : Paco Roca

Éditeur : Delcourt (2014)

 

Advertisements