Mots-clés

, , , , ,

match-211x300

source : Match, éd. Delcourt 2014.

par Pedro Tambièn

Du grand vaudeville sportif !

Grégory Panaccione est un Français spécialisé dans les bédés quasi-muettes. Son classique de 2012, Toby mon ami, qui suit le parcours d’un chien qui cherche à jouer avec les enfants des voisins, séduire une femelle, explorer la nature, tout en vivant les hauts et les bas de la vie amoureuse de son maître, est le livre préféré de mon fils Pedro W. Tambièn.

Match, lui aussi publié dans la collection « Shampooing » dirigée par Lewis Trondheim, peut être considéré comme la suite de Toby. Marcel Costé, son maître, est convié à un match de tennis dans un stade rempli (sommes-nous à Roland-Garros ? En tout cas, une coupe est en jeu) contre Rod Jones, un grand champion moitié Federer, moitié Andy Murray, moitié Djokovic, et surtout moitié un-peu-énervé-d’avoir-à-jouer-contre-Costé.

Car Marcel, qui n’a pas les mêmes attributs physiques que les joueurs professionnels contre qui Rod Jones a l’habitude de jouer, ne suit pas non plus les traditions et aborde le tennis à sa façon. Il amène sur le bord du terrain son chien, son poisson et son costume du dimanche, change de souliers toutes les 30 minutes, n’hésite pas à prendre des pauses pour fumer ou déguster un pastis… On a droit à du grand humour absurde, entre Benny Hill et Roberto Benigni. Comme son ami Toby, les bulles de Marcel sont remplies de dessins et il ne se permet qu’un seul vrai mot d’encouragement (digne de Nadal) durant tout le match.

MATCH_INTcs6.indd

source : Match, éd. Delcourt 2014.

 

En presque 300 pages, le lecteur vit l’approximation d’un match rapide. En effet, le rythme de cette bédé est ultra-décompressé, comme une manga. L’oeuvre fait aussi penser à Lagaan, un film indien culte de 3h45, dont les deux dernières heures (!) montrent une partie de criquet d’une intensité ridicule.

Dans Match, chaque service, chaque revers, chaque volée est épique et les réactions des joueurs sont exacerbées après chaque échange. Même si les situations absurdes sont réussies, ce sont souvent les touches d’humour reliées au tennis, c’est-à-dire les coups ridicules de Costé, en contraste avec les gestes très professionnels de Rod Jones, qui font le plus rire.

MATCH_INTcs6.indd

source : Match, éd. Delcourt 2014.

 

Il n’y a pas une seule page qui n’attire pas au moins un sourire, sinon un éclat de rire. Certaines réactions et certains gestes de Costé en font une histoire un peu moins appropriée pour les enfants que Mon ami Toby, mais les connaisseurs du sport se bidonneront du début à la fin de leur lecture.

8/10

Match

Auteur : Grégory Panaccione

Éditeur : Delcourt, collection Shampooing (2014)

282 pages en noir et blanc, 3-4 clopes et 5 verres de pastis

 

Advertisements