Mots-clés

, , , , , , , , ,

Par Dany Rousseau

Le Lombard (2015) Leroy et Locatelli- Kournwsky

Le Lombard (2015) Leroy et Locatelli- Kournwsky

Si de nos jours, le 11 septembre évoque les attentats terroristes contre les tours du World Trade Center, avant 2001, cette journée était plutôt associée à un autre type d’attentat. En effet, à cette date en 1973, au Chili, la junte militaire du général Augusto Pinochet, soutenue par la CIA, renversait le gouvernement de gauche démocratiquement élu de Salvador Allende. Pour tout l’Occident progressiste, ce coup d’État fut traumatisant. Il signifiait à lui seul l’assassinat de l’idée d’une « véritable » démocratie socialiste et la victoire de la politique internationale américaine du cynique Henry Kissinger.

Maximilien Leroy, scénariste engagé et militant, connait bien cette triste page d’Histoire. C’est pourquoi lorsqu’il découvrit les reportages et lut les livres de Carmen Castillo, exilée chilienne vivant à Paris depuis 1974, il voulut la rencontrer et raconter son histoire. Dans Vaincus mais vivants, le duo Leroy et Loïc Locatelli-Kournwsky qui avait réalisé Ni Dieu Ni Maître, retrace l’itinéraire politique de cette survivante et rend hommage à ses camarades qui rêvaient d’un monde meilleur pour les plus humbles.

Le Lombard (2015) Leroy et Locatelli- Kournwsky

Le Lombard (2015) Leroy et Locatelli- Kournwsky

Le récit débute alors que Carmen retourne dans son pays en 2004 sur les lieux du drame qui l’a poussée à fuir. Par flash-back, les auteurs racontent le cheminement de la jeune femme issue d’un milieu bourgeois et sa prise de conscience politique. Dès les années soixante, alors qu’elle est étudiante à l’université de Santiago, elle est introduite dans les milieux de gauche révolutionnaire par son amie Beatriz Allende, fille du futur président. Carmen deviendra rapidement une militante convaincue, participant activement aux actions de choc du MIR (Mouvement de la gauche révolutionnaire). Ayant eu comme premier mari Andres-Pascal Allende, cousin de Beatriz, et comme deuxième amour Miguel Enriquez, dirigeant de la MIR; elle sera aux premières loges lorsque le docteur Allende remporte par la joute démocratique le pouvoir. Faisant ainsi mentir les groupuscules plus radicaux qui ne croyaient pas à la possibilité d’une victoire électorale légitime, mais plutôt à l’action violente.

Le Lombard (2015) Leroy et Locatelli- Kournwsky

Le Lombard (2015) Leroy et Locatelli- Kournwsky

À partir de ce soir de novembre 1970, tous les espoirs sont permis. Le Chili devient le premier État de l’histoire à se donner un gouvernement élu sous un programme socialiste. Malheureusement en 1973, rien ne va plus. Les États-Unis ne veulent surtout pas d’un 2ème Cuba et, pour chasser ces « communistes », soutiennent les généraux issus du mouvement d’extrême-droite. Par conséquent, le 11 septembre 1973, le Palais présidentiel est assiégé par les militaires. Refusant la reddition, Allende se suicide dans son bureau tandis que les bombes s’abattent sur la capitale. Dès lors, la terreur de la DINA, la police politique de Pinochet, tombe à bras raccourcis sur la dissidence. Carmen et ses camarades entrent malgré eux dans la clandestinité. Intellectuel, étudiants, syndicalistes deviennent les victimes d’enlèvement, de tortures, de détention arbitraires et d’assassinat. Carmen et son mari Miguel tentent d’organiser la résistance.

Le Lombard (2015) Leroy et Locatelli- Kournwsky

Le Lombard (2015) Leroy et Locatelli- Kournwsky

C’est un récit grave et crève-cœur qui nous est raconté dans Vaincus mais vivants. Le titre évoque tout; et montre comment ce groupe de révolutionnaires a continué à vivre, malgré les espoirs trahis et l’échec d’un projet de société. C’est toute la génération d’un pays en plein développement qui sera humilié, vaincu et poussé à l’errance internationale. Maximilien Leroy par sa bande dessinée rend un hommage pleinement mérité à ces héros dont l’héritage pâlit avec le temps. Même si les scènes de tortures et d’interrogatoire dans les caves sombres du régime sont illustrées par  Locatelli avec sobriété, elles restent poignantes et marquantes. On ressent le climat de cette plongée dans les ténèbres. Une bonne BD réalisée par la plume engagée de deux artistes qui tenaient à faire connaitre ou rappeler cette page d’histoire importante qui peut provoquer une certaine résonance sur notre époque et son actualité.

8/10

 Vaincus, mais vivants

Auteurs : Maximilien Leroy (scénario) Loïc Locatelli- Kournwsky (dessin)

 Édition : Le Lombard

 118 pages

 

Advertisements