Mots-clés

, , , , , , , , ,

Par Dany Rousseau

Glénat (2015) Malès

Glénat (2015) Malès

L’exploitation des enfants comme main-d’œuvre bon marché reste encore à ce jour une des pires abominations de la révolution industrielle. Vers la fin du XIXe et le début du XXe, pour faire rouler la nouvelle économie basée sur une société de consommation naissante, le grand capital utilisa des familles entières sorties des campagnes pour les entasser dans des logement insalubres et leur offrir un salaire de misère dans des usine toutes aussi pourries. C’est sur cette page d’histoire sombre que se penche le bédéiste Marc Malès dans Mettez des mots sur votre colère publié chez Glénat. Inspiré des travaux authentiques du photographe-sociologue Lewis Hin, Malès crée le personnage de Owen Brady à qui la National Child Labour Committee (NCLA) donne le mandat de parcourir les États-Unis pour photographier et documenter le travail des enfants.

La bédé débute alors qu’Owen revient de sa mission et dépose son travail sur le bureau de Tom Evans, président de NCLC. Après avoir parcouru des milliers de kilomètres sur plusieurs mois au volant de sa Ford T, Brady fournit à Evans un document précieux qui servira à choquer l’opinion publique afin de faire avancer le projet d’une nouvelle législation sur le travail des mineurs. Ces visages d’enfants vieillis prématurément par la misère des usines et des mines ne pouvaient laisser les législateurs indifférents.

Par différents subterfuges, Owen réussira à s’introduire dans les manufactures et prendre des clichés bouleversants : cette (trop) petite fille debout sur une caisse de bois pour changer les fuseaux de fil vide d’un dangereux métier à tisser ou ce garçon d’à peine 10 ans qui dort sur le sol de l’usine pour être certain d’être à son poste dès la première heure.

Glénat (2015) Malès

Glénat (2015) Malès

Si l’exploitation des enfants en ce début de XXe siècle est en apparence le sujet principal de la bédé, Malès nous raconte aussi l’histoire trouble d’Owen Brady. Personnage complexe et tourmenté, marqué d’une blessure toujours à vif, la fréquentation de ces enfants abusés qu’il photographie et qu’il interroge alimente en lui une révolte et une violence qu’il n’arrive pas à réprimer. Le seul remède qu’il trouve pour endormir ses démons reste l’alcool et la fréquentation compulsive de prostitués, ce qui fait de Brady non pas un vertueux protestant, mais un être intrigant et sombre.

Malès offre un scénario pertinent qui dépeint une triste page d’histoire américaine, mais aussi occidentale. Je reprocherai toutefois à l’auteur plusieurs longueurs. Nous comprenons assez vite la personnalité d’Owen et il n’est peut-être pas nécessaire de tant appuyer sur le bobo. Le surlignage à outrance de la violence qui brule le cœur du héros devant les inégalités sociales et un passé qui ne passe pas finit par lasser à la fin. En revanche, j’aurais aimé davantage de détails sur le travail des enfants. J’aurais aimé qu’il pousse plus loin son travail documentaire.

71186-004-BB625AB0

Dans l’ensemble, malgré ses défauts, l’album de Marc Malès reste à un certain niveau intéressant. Il nous rappelle toute l’horreur du travail des enfants qui est toujours malheureusement d’actualité dans plusieurs pays de la planète.

6.5/10

 Mettez des mots sur votre colère

Auteur : Marc Malès

Éditeur : Glénat (2015)

137 pages

 

 

Advertisements