Mots-clés

, , , , , , , ,

Par Dany Rousseau

Futuropolis (2015)  Geffrey

Futuropolis (2015) Geffrey

Peut-être est-ce mon passé de professeur, mais les récits se déroulant dans le milieu de l’éducation m’ont toujours interpelé. Évidemment, l’histoire du jeune en difficulté récupéré par un super enseignant a été racontée 1000 fois, mais à l’occasion, l’une d’entre elles est mieux rendue que les autres et nous touche particulièrement. C’est pas toi le monde (Futuropolis) du jeune bédéiste Raphaël Geffray fait partie de ce lot. Projet de fin d’études à l’école d’art Saint-Luc de Bruxelles, C’est pas toi le monde raconte l’histoire de Bené, un jeune garçon de huit ans vivant seul avec sa mère en banlieue parisienne au prise avec de grandes difficultés scolaires. Expulsé de cinq écoles pour des problèmes de comportement et de violence incontrôlée, on offre à Bené une dernière chance de demeurer dans le cursus scolaire régulier. Autrement, c’est l’école spéciale dont il a peu de chance de sortir qui l’attend. On imagine facilement la suite : décrochage, délinquance, pauvreté.

Dès sa première journée à l’École des couleurs, après avoir rencontré sa directrice cynique ne se faisant pas d’illusion sur son nouvel élève, nous constatons à quel point Bené est en retard sur ses camarades. Ne sachant ni lire, ni écrire, ni compter, l’enfant ne terminera pas sa première heure de cours sans donner un coup de chaise à l’un de ses nouveaux camarades. Heureusement, Bené trouve sur son chemin Valentine, une jeune enseignante volontaire et acharnée qui décide de prendre son cas en main. Elle ne laissera rien passer. Sans le materner, il devra suivre les règles comme les autres. L’encadrement strict de Valentine sera vite un succès et progressivement, on verra Bené s’épanouir. S’éloignant du scénario hollywoodien, même s’il se fait des amis et apprend finalement à lire, Bené reste une bombe à retardement qui doit être manipulée délicatement. Cependant, le système étant ce qu’il est, Valentine ne pourra être titulaire de Bené l’année suivante. Tout son travail menace de partir en poussière lorsque Bené change d’enseignante pour des raisons administratives.

Futuropolis (2015)  Geffrey

Futuropolis (2015) Geffrey

C’est pas toi le monde, étant une première œuvre, on aurait pu reprocher au finissant de Saint-Luc de s’attaquer à un sujet trop lourd pour lui. La dénonciation du système d’éducation reliée à la non-intégration des enfants n’entrant pas dans un cadre social prédéterminé reste un terrain glissant pour un jeune bédéiste. Toutefois, Geffray s’en sort tellement bien que Futuropolis a tenu à publier son premier essaie dans le 9e art! Se tenant loin du ton moralisateur plein de jugements et de théories psycho-sociologiques vaseuses, l’auteur approfondit la vie quotidienne à l’école et les relations que Bené tisse avec son nouveau milieu. C’est pas toi le monde est d’abord un vibrant hommage au travail des enseignants(es) et une solide critique du cadre sans âme du système d’éducation. Valentine est prête à tout sacrifier pour sauver Bené, mais doit du même coup se battre contre la machine. Nous sommes touchés en plein cœur.

Futuropolis (2015)  Geffrey

Futuropolis (2015) Geffrey

Le dessin noir et blanc reflète l’univers morne de la triste banlieue de Bené. Il navigue entre le réalisme, la caricature et le collage et laisse une impression d’oppression. Par ce procédé singulier, Geffay exprime graphiquement ce qui pèse et tourmente Bené. Le désarroi de Bené est aussi représenté de façon brillante par les cauchemars qui le hantent et l’omniprésence d’un masque qui le dévisage lors des scènes oniriques. L’enfant, sur du papier ou du carton, dessine, colorie, découpe constamment ce masque qui l’obsède et derrière lequel il se réfugie dès que le monde extérieur menace.

Futuropolis (2015)  Geffrey

Futuropolis (2015) Geffrey

C’est pas toi le monde est une lecture poignante, émouvante qui nous fait réfléchir. Si je me permets un petit édito, le livre pourrait être conseillé à notre ministre de l’éducation et son maître Couillard. Peut-être stopperaient-ils leur sabotage du système afin de pouvoir sauver quelques Bené québécois. On peut toujours rêver!

8/10

C’est pas toi le monde

Auteur : Raphaël Geffrey

Édition : Futuropolis (2015)

187 pages

 

Advertisements