Mots-clés

, , , , , , , , ,

Par Dany Rousseau

Juillet est déjà presque terminé, mais il reste encore août. C’est pourquoi je me permets de vous faire un petit top 5 des bédés à amener en vacances pour les chanceux qui en ont encore. Les vacances étant pour moi une période parfaite pour se plonger dans les classiques et les valeurs sûres, je ne vous conseillerai pas de nouveautés. Ainsi, j’éviterai que vous me maudissiez moi et toute ma descendance alors que vous serez enfermé dans une tente, un jour de pluie, dans un sinistre camping de Gaspésie avec une mauvaise bédé à la mode pour seul compagnon.

 

combat-ordinaire-le-integrale1-Le combat ordinaire (Dargaud) de Manu Larcenet

Pourquoi ne pas lire ou relire cette bédé culte avant de voir le film de Laurent Tuel? Le Combat ordinaire raconte la vie de Marco, photographe trentenaire en panne d’inspiration qui choisit de quitter Paris pour la campagne assailli par les crises d’anxiété, les vieux démons et les remises en question. Raconté avec l’humour brillant de Larcenet, nous suivons tout au long des quatre tomes (une intégrale est maintenant disponible) la reconstruction de Marco et son passage à la vie adulte. Écrit comme tel, le scénario peut vous paraitre insipide, mais il faut faire confiance au talent de conteur de Larcenet qui réussit à nous absorber et nous entraîner dans la quête de Marco vers la sérénité. Un récit rempli d’humanité, de drôlerie et de tendresse et peuplé de personnages forts et authentiques auxquels on s’identifie facilement.

 

de-gaulle-tome-1-de-gaulle-la-plage2-De Gaulle à la plage (Dargaud) de Jean-Yves Ferri

Qui dit été, dit plage. Je vous propose pour ma deuxième suggestion De Gaulle à la plage qui se trouve tout à fait indiquée pour la saison. Bédé estampée 100 % déconnade, vos voisins de parasol vous prendront probablement pour un simple d’esprit en vous entendant vous esclaffer bruyamment. « Non, mais un adulte qui rit fort sur une bédé d’enfant? Allez chéri on change de place, le monsieur à l’air dangereux. » De Gaulle à la plage est une suite de gags de six cases où Jean-Yves Ferri imagine le grand personnage en simple vacancier sur une plage bretonne accompagné de son aide de camp, de sa femme Yvonne et de son berger allemand Wermacht (fils illégitime de Blondie, la chienne d’Hitler). Les clins d’oeil historiques sont nombreux et efficaces (l’appel du 18 juin, le Nobel de Churchill, etc.). Observer le général en short et en babouches, qui ne semble pas vraiment comment se comporter dans un tel environnement, c’est comprendre que l’absurde n’est jamais bien loin. On adore.

 

9782922585087(150DPI)3-Paul a un travail d’été (La pastèque) de Michel Rabagliati

J’ai choisi celui-là, mais j’aurais pu choisir tous les autres Paul. Michel Rabagliati possède ce talent de nous toucher et de nous accrocher avec des histoires simples, sans personnages aux pouvoirs extraordinaires ou d’actions décoiffantes. Paul a un travail d’été est simplement l’histoire d’un apprenti typographe un peu perdu qui, dans les années 80, décide de quitter Montréal pour changer d’air et être moniteur d’un camp de vacance. Durant cet été, Paul apprendra à aimer et s’attacher aux jeunes qui lui sont confiés et qui ne sont pas toujours faciles. Les expériences qu’il vivra au cours de la belle saison le changeront profondément.

 

9782203035065_cb4-120 rue de la Gare (Casterman) de Tardi

L’été, c’est aussi la lecture des polars et voici un classique du genre. Roman écrit par Léo Mallet en 1943 et magistralement adapté en bédé par Tardi en 1988, 120 rue de la gare est la première apparition du privé Nestor Burma. Détenu dans un Stalag après la défaite française, Burma se fait confier par un prisonnier amnésique avant de mourir une étrange confidence : « Hélène….. 120 rue de la Gare » Intrigué, ses vieux réflexes de flic en alerte, Burma, une fois remis en liberté, n’a qu’une idée : éclaircir cette énigme. La tâche ne sera toutefois pas aisée dans un Paris occupé par les nazis où tout est compliqué et peut mener à la mort. Un polar noir bien ficelé par Tardi qui s’approprie complètement le personnage de Mallet.

 

les-vieux-fourneaux-tome-1-ceux-qui-restent5-Les vieux fourneaux (Dargaud) de Cauuet et Lupano

Si vous êtes passé à côté de cette sortie remarquée l’an dernier, précipitez-vous sur les deux tomes disponibles et hop dans la valise. Les vieux fourneaux raconte l’histoire délicieuse de trois septuagénaires, Mimile, Antoine et Pierrot, qui ont compris que pour ne pas mourir, il faut vieillir. Les dessins de Cauuet et les dialogues de Lupano nous amènent dans l’univers excentrique et loufoque du trio au passé engagé et au futur sur lequel ils veulent encore agir. Les vieux fourneaux est une critique intelligente et drôle de notre société sur fond de lutte des classes, de conflit des générations, de néo-libéralisme triomphant et de résistance.

Advertisements