Mots-clés

, , , ,

clan-amazing-amc3a9ziane-le-lombard-couverture

source : Clan, éd. le Lombard. 2015.

par Mathieu T

Un Yakuza, aussi connu sous le nom de Gokudõ, est un membre des grands syndicats du crime organisé japonais. Aujourd’hui plus 103 000 individus divisés entre trois grandes familles (les Yamaguchi-gumi, les Sumiyoshi-kai et les Inagawa-kai), ils sont reconnus pour la rigidité de leur code d’honneur et leur penchant pour la violence extrême. La tradition est au fondement de ces sociétés dans la société.

Un jeune loup du nom de Saburo tente de faire tomber son patron, le vénérable Kodama, le parrain des parrains à Tokyo, et de prendre la tête de tout le clan. Saburo a la dent longue et le meurtre facile, mais Kodama possède une carte cachée : le vieux Shi, un Yakuka aveugle aux sabres plus vifs que la lumière, en prison depuis plus de trente ans.

Clan s’inscrit dans un énorme projet balzacien d’Ameziane voulant traiter du monde des Yakuzas sur plusieurs générations. L’histoire se déroule en 2015, mais elle possède de nombreuses ramifications avec le passé et le futur. Seule bédé produite jusqu’à maintenant par l’auteur, elle possède à la toute fin de l’album un index historique décrivant le parcours de ses personnages.

L’auteur, loin de s’abreuver à esthétisme des mangas, a plutôt été nourrit au bon lait de Leone, Tarantino et du cinoche américain (Ghost Dog vous dites ?). Un peu confuse au départ, son histoire se clarifie au fil des pages pour devenir un polar noir et rouge, mélangeant le moderne et l’ancien, les codes d’honneur des samouraïs et le pragmatisme du simple bandit véreux. Les personnages sont très bavards, trop à mon avis, mais le rythme reste enlevant.

clan-amazing-amc3a9ziane-le-lombard-chute

source : Clan, éd. le Lombard. 2015.

Le trait d’Ameziane reste proche de celui de Frank Miller et l’utilisation abondante du noir, du rouge et du jaune, en aplat, donne une impression que tout est crispé, figé, comme si la tension était à son paroxysme. Certaines pages, surtout celles des combats, sont tout simplement époustouflantes.

Amateur de mystère, passez votre tour. Il n’y a pas de punch à l’histoire qui, somme toute, est assez linéaire. Les deux principaux lions s’affronteront au final dans un combat ultime où il n’y aura pas de gagnant. Que du sang. Encore et toujours.

Un voyage épuisant dont personne ne sort indemne.

8,5/10

Clan

Auteur : Amazing Ameziane

Éditeur : Le Lombard (2015)

96 pages

 

 

 

Advertisements