Mots-clés

, , , , , , , ,

Par Dany Rousseau

Actes Sud (2015) Lehmann

Actes Sud (2015) Lehmann

« Enfant, le grenier de ma grand-mère me terrorisait. » Dès la première phrase du roman graphique de Matthias Lehmann, La Favorite, publié chez Actes Sud, nous saisissons à quelle adresse nous logeons. Cette nouvelle bédé de Lehmann est un plongeon au cœur d’un univers enfantin oublié qui rappelle la Comtesse de Ségur où l’on enferme dans les pièces sinistres les enfants désobéissants.

En France, en plein milieu des années 70, Constance est éduquée comme une petite aristocrate du 19e siècle. Orpheline, vivant avec ses grands-parents dans un château en province, dernier vestige d’une fortune familiale dont il ne reste guère qu’un maigre pécule, Constance est maltraitée et prisonnière d’une grand-mère acariâtre et sadique, utilisant le guide-de-la-parfaite-marâtre-victorienne en guise de manuel d’éducation. N’espérant aucun secours de la part de son grand-père, une chiffe molle alcoolo complètement soumis à sa femme, Constance subit coups et humiliations de la vieille « Folcoche » qu’elle espère voir passer l’arme à gauche le plus vite possible. Ne connaissant à peu près rien de ses parents, isolée, scolarisée à la maison, n’ayant pas le droit de sortir du jardin, Constance n’a que son imaginaire pour apporter un peu d’air frais à sa triste existence.

Actes Sud (2015) Lehmann

Actes Sud (2015) Lehmann

Un jour la vieille décide d’embaucher un couple de Portugais pour occuper la maison du gardien afin de se protéger d’une épidémie de vols perpétrés dans la région. Avec leurs deux enfants, les Da Costa s’installent sur le domaine. Dès lors, la vie de Constance, 10 ans, bascule. Pour la première fois, elle est mise en contact avec d’autres enfants : Lydie 13 ans et Mano 8 ans. Se frotter à ses semblables ne sera cependant pas sans conséquence. Les habits de la gamine sont démodés, ses aptitudes sociales sont atrophiées, elle ne connait pas Pif Gadget. Bref elle démarre avec un compte de deux prises pour ce qui est de se faire accepter par les autres.

Tout se complique encore un peu plus lorsque Constance tombe en amour avec Lydie. La découverte de cet étrange émoi sentimental provoquera chez elle l’éclatement du secret qu’elle garde depuis trop longtemps : elle est un garçon! Le gamin (Maxime) qui avait toujours vécu relativement en paix avec le fait d’être travesti et traité en fille depuis toujours est dès lors tiraillé entre le désir d’affirmer qui il est vraiment et la volonté de cacher encore son secret à mesure qu’il découvre le monde.

Actes Sud (2015) Lehmann

Actes Sud (2015) Lehmann

L’univers du château mis en place par Lehmann est claustrophobique. Les interdits, les coups, les non-dits, les tensions psychologiques sont anxiogènes pour le lecteur. Cependant, la mise en page déstructurée et l’humour habilement saupoudré tout au long du récit permettent d’alléger l’ambiance. Huis clos dramatique, nous sentons quand même le sourire en coin de l’auteur. La luminosité et la spontanéité de Constance (Maxime) nous servent aussi de soupape salvatrice. Le scénario dense qui aborde plusieurs thèmes — la maltraitance, le secret, l’identité, l’éveil de l’enfant au monde — sont tous traité avec brio sans étouffer l’intrigue principale. La conclusion digne des meilleurs faits divers risque grandement de vous étonner.

Le dessin de Lehmann contribue certes à la qualité de cette bédé acclamée dès sa sortie en avril. Les illustrations hachurées réalisées à la plume rappellent les périodiques de la « Belle époque » et respectent l’atmosphère de la mise en scène. Le monde intérieur de l’enfant est admirablement présenté. Nous terminons l’histoire avec l’impression heureuse que contre vents et marées, Maxime s’en sortira.

9/10

 La Favorite

Auteur : Matthias Lehmann

Éditeur : Actes Sud (2015)

160 pages

 

 

 

 

Advertisements