Mots-clés

, , , , , ,

par Mathieu T

J’espère que vous avez apprécié la première mouture du Camion car je suis sur une terrible lancée et j’ai décidé d’attaquer le monstre chambranlant à huit pattes qui me sert de bibliothèque à bédés. Chargez !

source : Objets Trouvés, éd. La Pastèque, 2017.

Un lion se sauve d’une peinture pour se promener en ville, des élèves oubliés de classe nature vivent maintenant en forêt, le bluesman Mississipi Fred Mc Dowell meurt dans le costard que lui avait offert Keith Richards, Philippe est en froid avec ses collègues et demande une mutations dans les Antilles. Objets trouvés est une suite de courtes histoires survolant avec finesse le destin humain.

J’aime beaucoup quand la bande dessinée sort de son propre cadre (les cases, les héros, les 48 pages standard) et nous propose un sentier inédit. Navigant doucement entre le réel et le surréel, chaque nouvelle creuse habillement le sillon philosophique de la rêverie et du tragique sans forcer le propos. Appuyé par un magnifique dessin noir et blanc, Objets trouvés est un extraordinaire voyage poétique au cœur de nous-même.

9/10

Objets trouvés

Auteur : Vincent Vanoli

Éditeur : La Pastèque (2017)

88 pages

source : La petite fille aux allumettes, éd. Komikku, 2017.

Dans le conte original d’Andersen, la petite fille tente sans succès de vendre des allumettes aux passants. Elle meurt dans la nuit, ignorée et seule. Ici, Rin vend aussi des allumettes, mais lorsqu’on les allume, elles réalisent une chimère, un désir fou et spontané. Le coût ? Un an de vie pour un paquet. Mais parfois le prix à payer est encore plus élevé.

Présentée sous la forme de nouvelles d’une quarantaine de pages environ, chaque histoire creuse la folie qui habite celui ou celle qui succombe à l’offre de Rin. L’humain est alors présenté sous son jour le plus horrible : mensonge, torture et j’en passe. C’est morbide et fascinant à la fois de voir un personnage aller au bout de sa chimère. Le dessin est classique et vif, mais chapeau à la superbe couverture en forme de boîte d’allumettes de chaque bouquin.

8/10

La petite fille aux allumettes

Auteure : Sanami Suzuki

Éditeur : Komikku (2017)

208 pages

Série en cours (tome 5 prévu en novembre 2017)

source : Lénine, éd. Glénat, 2017.

Après s’être frottée à Luther, Napoléon et Kennedy, la série Ils ont fait l’histoire s’attaque à un autre monument, Vladimir Ilitch Oulianov dit Lénine. Le récit commence en 1883, moment où Lénine est assigné en résidence surveillée en province, revisite les principaux moments de sa vie et se termine bien sûr à sa mort en 1924.

Je vous avertis tout de suite, il ne faut pas lire ce Lénine en pensant obtenir un point de vue original ou même une œuvre d’auteur. Le dessin du Québécois Denis Rodier est précis et efficace et le scénario, bien fouillé au demeurant, bondit d’événement en événement. Appuyé par une solide biographie de huit pages à la fin de l’album, Lénine est une œuvre de commande, didactique et éducatrice, parfaite pour le jeune de 11 ans qui veut en apprendre davantage sur le personnage, mais totalement inutile pour le bédéphile moyen.

6/10

Lénine

Auteurs : Ozanam (scénario) Denis Rodier (dessins)

Éditeur : Glénat/Fayard 2017

48 pages

source : Super deltas t.1, éd. Akileos, 2017.

Située dans un monde futuriste inconnu, voici l’histoire d’une grand-mère un peu sourde, de trois enfants débrouillards et d’un pigeon idiot, enlevés par une entité électronique nommé JH’NS afin de former les Super Deltas et affronter des créatures sombres venu d’Aristéria, la galaxie maudite. Énorme baston au rendez-vous.

Édouard Cour nous avait tous surpris avec le superbe Herakles en 2012. Le lecteur sera à nouveau étonné par cette bédé, mais pas pour les bonnes raisons. Bien que la finale est surprenante, le récit manque cruellement d’originalité piquant allègrement dans l’univers manga tout acabit. Pire encore, le dessin de Cour, si vivant et noir à la fois dans Herakles, semble à court d’inspiration et est imprécis et peu nuancé.

4/10

Super Deltas tome 1

Auteur : Édouard Cour

Éditeur : Akileos (2017)

96 pages

Je termine mon Camion avec deux recommandationx de lecture manga. 1-One Punch Man (publié chez Kurokawa – 8 tomes publiés) pour ceux qui aiment le tabassage cosmique, l’humour douteux et les personnages beaucoup plus grand que nature. Je viens de lire le tome 7 et c’est jouissif. 2-Sherlock (aussi chez Kurokawa), la très chouette interprétation manga de la série télévisée, continue sur sa lancée. Le deuxième tome, Le banquier aveugle, est dense à souhait.

Advertisements